A PROPOS DE NOTRE HISTOIRE DE LUTTE

 

  • Ecrit sur la pancarte: LE DESSUS D’ARTVIN EST PLUS PRECIEUX QUE LE DESSOUS – NON A LA MINE
  • C’est en 1985 que MTA (Direction Générale de Recherches Minières) a entamé une étude sur le terrain pour l’observation du sol. En conséquence, quatre sondages miniers d’environs d’un kilomètre de long ont été proposés. Ces sondages ont été réalisés  en 1986. Par contre dans la partie de conclusion du rapport concerné, il a été indiqué qu’une source susceptible d’être économique n’a pas été explorée. Paradoxalement, ces mines non découvertes par MTA, ont été découvertes par ceux qui ont obtenu l’année suivante le permis de recherche minière.
  • Le Ministère de l’Energie et des Ressources naturelles a accordé entre 1988 et 1989 à la société canadienne Cominco, le permis de recherche minière et de préexploitation.
  • En 1992, des travaux ont été effectués sur le Parc Naturel d’Hatila. Ce parc national a été rétréci de deux côtés, l’espace de Cerattepe a été ainsi placé en dehors du parc national. Le 31 août 1994, Le Parc national d’Hatila a été déclaré.
  • Les premiers effets négatifs lors des études de sondage en 1994 ont été constatés et il a été affirmé que certaines vaches étaient mortes lié au fait que les substances chimiques utilisées lors des recherches avaient eu contact avec l’eau. Il a été prétendu que les échantillons qui ont été prélevés sur les vaches mortes et envoyés pour l’analyse avaient disparu. Suite à ces incidents, les habitants d’Artvin se sont mis à faire eux-mêmes une enquête sur les recherches minières.
  • 06.1995 – Un panel a été organisé par la Mairie d’Artvin, la Fondation de Service d’Artvin et la compagnie minière de Cominco sur l’exploitation minière aurifère et ses effets environnementaux. Ce panel a suscité la montée de réaction des habitants d’Artvin.  
  • 17.07.1995 – Afin d’avoir plus d’informations sur les opérations minières et de pouvoir participer au processus,  les habitants d’Artvin ont créé l’Association d’Artvin vert. En septembre de la même année, l’Association a invité des maîtres de conférence des différentes universités et facultés en leurs demandant de faire une étude sur le terrain de Cerattepe. Suite à ces études, un panel intitulé “l’Exploitation Minière Aurifère et ses Effets Environnementaux” a été réalisé le 16 septembre. Ce panel a démontré que les habitants d’Artvin avaient raison de s’inquiéter.
  • En 1996, les opinions contenant des points négatifs du Conseil local de l’environnement de la Préfecture d’Artvin ont été publiés ( du 13.02.1996 numéro 22553) sur le journal officiel.
  • 1997 – Un premier meeting sur les effets environnementaux de l’exploitation minière aurifère a été effectué à Artvin.
  • Par une pétition organisée en 1997, 10.000 signatures ont été collectées. En février 1998, les signatures ont été délivrées au Ministère de l’Environnement à Ankara, avec la participation pour la première fois de tous les partis politiques et des représentants des ONG.
  • En 1998, La Direction Générale des recherches et de l’exploration minière a suscité l’attention sur les risques de glissement de terrain par une recherche approfondie intitulée “la Géologie environnementale et les ressources naturelles du département d’Artvin”.
  • En 2002, une nouvelle pétition contre le projet de mine a été organisée. Afin de soumettre presque 10.000 signatures collectées, on s’est rendu à Ankara encore avec les représentants de tous les partis politiques et des ONG. La société Cominco s’est retirée du projet en cédant sa licence à une autre société canadienne, INMET.
  • 06.2005 – L’Association d’Artvin vert et le Barreau d’Artvin ont entamé pour la première fois un procès contre le projet. Le 11.07.2005, le Tribunal administratif d’Erzurum a décidé de sursoir à l’exécution.
  • 2006 – L’opinion de la faculté sur les impacts de l’exploitation minière prévue à l’intérieur de la foret de Artvin-Cerattepe” qui a été élaboré par la Faculté de foresterie d’Artvin, a été délibéré et unanimement accepté par le conseil académique et il a été publié. (Veuillez lire le rapport sur: http://yesilartvindernegi.org/kafkas-universitesi-artvin-orman-fakultesi-cerattepe-raporu-2006/)
  • 10.2008 – La Commission de Recherche des Problèmes Environnementaux de l’Assemblée Nationale de Turquie s’est rendue à Cerattepe. Suite à l’inspection, la Commission de recherche a publié un rapport précisant qu’il ne faudrait pas faire d’exploitation minière dans cette zone.
  • 10.2008 – Le Tribunal administratif de Rize a abrogé le permis minier.
  • Fin 2008, Inmet mining s’est exprimé par un communiqué de presse qu’il s’était retiré du projet, “nous avons des fois pensé que nous aurions réussi mais nous nous en sommes rendus compte que cela ne serait possible sans le soutien du peuple et des politiciens” a-t-il indiqué.
  • Le bureau de Conseil d’Etat a approuvé en début 2009 la décision concernant l’abrogation du permis minier, par la raison de la suppression du permis d’exploitation et des licences, du fait que “Les secteurs indiqués dans le permis minier et les zones touristiques et celles du parc national se trouvent l’un dans l’autre, que l’exploitation minière n’aurait pas une contribution à l’économie nationale, que les beautés et richesses naturelles de la région risquent d’être endommagées, qu’Artvin soit situé sur un secteur de risque de glissement de terrain, qu’il y ait des zones de glissements de terrain actifs, qu’il en existe plusieurs rapports scientifiques, qu’une activité minière dans cette région aurait un effet négatif sur les espèces végétales et animales, que l’activité était dans le cadre de ÇED ( Evaluation d’impact environnemental) au moment de l’accord des permis, que les licences avaient été accordées contrairement au droit, qu’aucun rapport positif de ÇED n’avait été revendiqué. La décision est devenue définitive suite au refus de la demande de révision de décision faite par la compagnie mentionnée.
  • Mars 2011 – Le Ministère de l’Energie et des Ressources Naturelles a annoncé qu’il lancerait un appel d’offre dans le cadre de la nouvelle Loi minière, concernant les 1343 zones minières en Turquie y compris Artvin Cerattepe et Genya.
  • 2 Avril 2011 – La partie mer Noire de la Grande Marche Anatolienne a démarré à partir d’Artvin sous la direction de l’Association d’Artvin vert.
  • Février 2012 – Une entrevue a été effectuée entre les ONG d’Artvin, les présidents départementaux de parti politique, le député d’Artvin et le Ministère de l’Energie et des Ressources Naturelles et les présidents de tous les partis politiques dans l’Assemblée Nationale. Le Ministre de l’Energie a dit que le projet serait révisé et “qu’on étudierait si le souterrain ou la surface est plus précieux”. Par contre, l’appel d’offre a été lancé sans aucune inspection. En raison d’un article inséré dans le cahier des charges de l’appel d’offres, il a été remarqué qu’il n’existait qu’une compagnie en Turquie répondant aux critères nécessaires de l’appel d’offres.
  • 02.2012 – Suite à cet appel d’offres, le permis pour les zones minières de Cerattepe et de Genya a été accordé à Özaltın İnş. Tic.ve San. A.Ş. Le jour du lancement de l’appel d’offres, les manifestations de protestation ont eu lieu aussi bien à Artvin qu’à Ankara.
  • Peu de temps après cet appel d’offres, Özaltın A.Ş. a cédé par un accord de redevance, le droit d’exploitation de la zone minière à Etibakır A.S. (Cengiz İnşaat).
  • 06.2012 – Deux différents procès ont été ouverts au Tribunal Administratif de Rize par le fait que l’appel d’offres était abrogé et qu’il est impossible d’accorder une licence sans le rapport d’Evaluation d’Impact Environnemental. Lorsque le procès concernant l’appel d’offres a été refusé du fait que nous n’étions pas la partie dans ce procès, le procès d’annulation de licence a été également refusé en indiquant qu’une licence n’est pas nécessaire pour l’Evaluation d’Impact Environnemental (ÇED). Pendant ce processus, du fait qu’une décision positive de ÇED ait été prise, ce procès est resté sans sujet.
  • En Juin 2012, une réunion de ÇED a été tentée au sujet des quatre bassins d’épuration. Suite à des protestations, cette réunion n’a pu être effectuée. Le projet de bassin d’épuration a été abandonné.
  • 2012 – La décision de surseoir à l’exécution a été rendue suite à ces deux procès refusés plus tard.
  • 6 Avril 2013 – Une manifestation de ‘Non à la Mine’ a été effectuée à Artvin avec la participation de 10.000 personnes. Par la suite, les sit-in ont débuté le 3 Mai 2013 devant le bureau de la compagnie.
  • 06.2013 – Le rapport de ÇED de la compagnie a été promulgué. Sur ce, un procès a été entamé le 26 septembre 2013 avec 281 personnes afin d’annuler la décision positive de ÇED.
  • En 2013, Le rapport élaboré par TMMOB (Union des chambres d’ingénieurs et d’architectes turcs) sur ‘Les Impacts de l’Activité Minière prévue dans les Forêts de Cerattepe et de Genya d’Artvin sur les Ressources Naturelles’ a été publié: (http://yesilartvindernegi.org/artvin-ili-cerattepe-ve-genya-dagi-ormanlarinda-planlanan-madencilik-faaliyetlerinin-dogal-kaynaklar-uzerine-etkileri-hakkinda-rapor/)
  • 2013 – La compagnie Cengiz A.S. a intenté un procès contre le maire d‘Artvin, Emin Özgün, en raison de son discours lors d’un meeting.
  • 2014 – La Compagnie a fait une demande pour l’exploitation aurifère à ciel ouvert à Cerattepe. En juin 2014, la Préfecture a décrété que le rapport de ÇED est nécessaire pour une exploitation à ciel ouvert. En juillet 2014, la réunion de ÇED sur l’exploitation aurifère à ciel ouvert a été protestée et elle n’a pas été réalisée.
  • 07.2014 – Une reconnaissance d’expert a été réalisée pour le procès d’annulation de ÇED sur l’exploitation souterraine du cuivre. Pour accueillir la commission de reconnaissance, les habitants d’Artvin ont constitué une chaine humaine de 1,5 km de long.
  • 2014 – Les responsables de la Direction Régionale de la Foret et les techniciens de la compagnie minière sont montés à Cerattepe afin d’effectuer un martelage pour l’élargissement de route. Les habitants d’Artvin se sont mis devant eux et ne les ont pas laissé faire ce martelage.
  • 2014 – La Compagnie minière a tenté de faire monter des camions et des engins à Cerattepe par le chemin du village Oruçlu. Ils ont été arrêtés et renvoyés.
  • 2014 – Le rapport de reconnaissance d’expert a été publié. (Veuillez lire le rapport sur: http://yesilartvindernegi.org/rize-idare-mahkemesi-cerattepe-bilirkisi-raporu-2014/)
  • Novembre 2014 – La Compagnie a informé qu’elle avait abandonné le projet d’exploitions à ciel ouvert.
  • 2014 – Une nouvelle a été reçu que la Direction Régionale de la Foret et la compagnie minière auraient entrepris l’abattage d’arbre. Les habitants d’Artvin se sont rendus sur place et cet abattage a été empêché. Les gardiens de sécurité de la compagnie qui étaient sur le lieu ont été renvoyés à la ville d’Artvin.
  • 2014 – Etant donné que le Tribunal n’ait pas sursis à l’exécution, les habitants d’Artvin ont monté la garde sur la zone de Cerattepe qui durerait 14 jours pour empêcher toutes opérations de la compagnie sur le terrain.
  • 2014 – Le Tribunal Administratif de Rize a sursis à l’exécution lors du procès de l’annulation de la décision favorable de ÇED (l’Evaluation d’Impact Environnemental)
  • 2014 – Le rapport Cerattepe de TMMOB (Union des chambres d’ingénieurs et d’architectes turcs) a été publié (Veuillez lire le rapport sur: http://yesilartvindernegi.org/tmmob-cerattepe-raporu/)
  • 01.2015 – Le Tribunal administratif de Rize a annulé la décision favorable de ÇED.
  • 2015 – La Compagnie a fait une nouvelle demande de ÇED en se basant sur la circulaire numéro 2009/7.
  • 2015 –Une nouvelle décision favorable de ÇED a été rendue.
  • 2015 – Le prix d’honneur de Me Noyan Özkan sur la lutte pour l’Environnement et l’Ecologie a été attribué à l’Association d’Artvin vert.
  • 2015 – Pour empêcher la compagnie de toutes tentatives d’exercer une activité sur le terrain avec la nouvelle décision favorable de ÇED qu’elle a obtenu, les habitants d’Artvin ont monté la garde à Cerattepe qui durerait au total 245 jours.
  • 2015 – La Compagnie a tenté d’apporter des conteneurs à Cerattepe. Les habitants en garde les ont stoppés. Les conteneurs étaient contraints de retourner depuis Kafkasör. Le lendemain, la compagnie a fait une nouvelle tentative par un autre chemin. Les habitants les ont repoussés. (le jour où a été prise la photo avec un tronc d’arbre).
  • 2015 – Accompagnée des gendarmes et des policiers, la compagnie a tenté de monter tôt le matin à Cerattepe, mais cette tentative a échoué par le blocage des habitants.
  • 07.2015 – Pour l’annulation de la décision favorable de ÇED, le plus grand procès pour l’environnement de Turquie que jamais a été ouvert avec 751 signatures de participants, et 61 avocats.
  • 2015 – Une nouvelle a été reçu que la Compagnie serait montée. Leur route a été bloquée vers le secteur Atmaca. La compagnie n’a pas pu arriver mais tous les commerçants ont posé devant leurs magasins une affiche “ce lieu de travail sera fermé si une intervention a lieu à Cerattepe”.
  • 2016 – Accompagnée de la Direction Régionale de la Foret, la Compagnie a essayé d’atteindre Cerattepe en déneigeant une route derrière. Ils ont été bloqués et repoussés par les habitants qui montent la garde.
  • 2016 – Suite à l’information que de nombreuses forces de sécurité avaient pris la route pour Artvin, l’association a organisé une réunion avec une large participation. Les habitants ont monté la garde à l’aube sur le secteur Atmaca de la commune de Camlik. Accompagnés de la force de sécurité, l’engin et le conteneur de la compagnie sont arrivés à Atmaca. Bien que le processus légal ait été expliqué aux forces de sécurité, les habitants d’Artvin se sont exposés pour la première fois dans leur histoire à une intervention avec du gaz lacrymogène et des balles en plastique. L’intervention a perduré jusqu’au soir. Les habitants ont résisté. L’intervention violente a continué le lendemain. Les commerçants ont fermé leurs magasins pendant deux jours. Le deuxième jour, 6 personnes ont été placées en garde de vue. Suite à l’intervention massive qui a duré toute la journée, la compagnie est enfin montée avec les forces de sécurité à Cerattepe.
  • 2016 – Une lettre a été adressée à la Direction Régionale de la Forêt demandant si un terrain était délivré à la compagnie. Le lendemain, une information officielle a été reçue de la direction indiquant qu’aucune délivrance n’a été effectuée.
  • 2016 – La marche organisée pour monter à Cerattepe a été bloquée par une intervention des policiers devant l’Hôpital national d’Artvin. Du gaz lacrymogènes ainsi que des balles en plastiques ont été utilisés faisant de nombreux blessés.
  • 2016 – Une plainte criminelle a été déposé au Procureur d’Artvin contre la Préfecture d’Artvin, la Préfecture de Police et le Commandement du régiment de gendarmerie pour avoir permis illégalement à la compagnie de monter sur le secteur et pour l’usage disproportionné de la force.
  • 02.2016 – Suite à la demande de l’Association d’Artvin vert, le premier ministre Davutoglu a effectué une entrevue avec les ministres. L’Association a donné des informations au premier ministre sur le processus légal et la forme géologique de Cerattepe. Le premier ministre a exprimé que les activités minières étaient suspendues et que les communications avec nous continueraient  jusqu’à la fin de ce processus légal.
  • 02.2016 – L’Association d’Artvin vert, la Commission de l’environnement de l’union de presse et des barreaux sont montés à Cerattepe. Ils ont demandé au personnel de la compagnie le permis d’exploitation. Ils ont dit que le permis était à Murgul et il fallait donc s’y rendre pour le voir.
  • 2016 – La commission d’expert de tribunal s’est rendue à Cerattepe pour faire une visite de lieu. Les habitants ont formé une chaine humaine des kilomètres. Lors de cette visite de lieu, Prof. Dr. Doğan Kantarcı ve Prof. Dr. Halil Murat Özler ont présenté un exposé. Un groupe d’avocat d’une large participation ainsi que les représentants des chambres de métier étaient présents lors de cette visite.
  • 04.2016 – Le Prix de la Contribution Environnementale de TMMOB (Union des chambres d’ingénieurs et d’architectes turcs) a été attribué à  l’Association d’Artvin vert.
  • 04.2016 – Le Prix des Problèmes Environnementaux et Climatiques pour l’année 2016 de l’Association Turque de Thorax a été attribué à l’Association d’Artvin vert.
  • 04.2016 – Un panel intitulé “Les Droits de l’Environnement et du Peuple à Cerattepe” a été réalisé au Centre Culturel d’ Ahmet Hamdi Tanpınar à Artvin avec la collaboration du Barreau de Bursa et de l’Association d’Artvin vert.
  • 2016 – Une plaque de remerciement a été offerte par la Chambre des Ingénieurs en Géologie à l’Association d’Artvin vert pour la conscience environnementale qu’elle a créée et pour la lutte qu’elle a menée dans le milieu social et public.
  • 2016 – Un panel intitulé “ Les Interventions faites sur les Sites Naturels à Artvin et ses Alentours et Ses Conséquences” a été organisé par l’Association des Forestiers de Turquie. . (http://yesilartvindernegi.org/turkiye-ormancilar-dernegi-artvin-temcilciligi-paneli/)
  • 05.2016 – Une pétition a été lancée en collaboration avec “l’Internationale des Travailleurs du Bâtiment et du Bois” dont 335 syndicats de 131 pays sont membres et “TARIM ORMAN-İŞ, le Syndicat des Travailleurs Publics de l’Agriculture, de la Foret, de l’Elevage et des Services Environnementaux” et  “l’Association d’Artvin vert” qui lutte pour protéger Cerattepe depuis plus de 20 ans des établissements miniers et des autres menaces environnementales.

POUR PARTICIPER A CETTE CAMPAGNE: SIGNEZ LA PETITION!